rentrée des classes à Cincinnati

o

 pour découvrir le nouveau patron CINCINNATI kid :

CLIC sur l'image pour feuilleter en plein écran - enlever la pub à droite en cliquant sur "x "

C'est parti... premier volet des modèles de la rentrée, la petite robe Cincinnati ! Hop, on clique sur l'image et on feuillette la plaquette, "clic" pour zoomer un détail ou lire un texte, "clic" pour dézoomer, c'est tout simple!

Cette fois-ci j'ai intégré un petit carnet d'inspiration, pour vous montrer le processus qui mène à la confection d'un modèle... d'abord créer un univers avec des couleurs et des formes, des ambiances qu'on aime, et puis ensuite dessiner, choisir ses tissus, ses couleurs... Pour ce modèle c'est le vichy qui a été mon fil condcteur, et le jeu des bretelles taillées dans le biais... et puis je voulais un petit modèle vraiment rétro, à porter avec des chaussettes absolument, idéal pour la rentrée des classes, avec ce petit air coquin qu'on garde pour la cour de récré... à propos, pour la mise en scène "rentrée des classes champêtre", c'est une idée géniale de Leti, la photographe officielle de "c'est dimanche"... ah cette bouille de Mademoiselle C., je ne m'en lasse pas ! Et puis cette fois-ci le shooting s'est étoffé de la précieuse collaboration de Fifi Mandirac et ses trop jolis cahiers, et les craquantes oxford d' Albert et Henriette... comblée je suis, je vous dis !

Bon, passons aux détails techniques : Cincinnati est donc une petite robe de demi-saison pour les 4-10 ans qui pourra se réaliser dans des tissus variés, popeline, velours milleraie, fin lainage... bref de quoi la décliner pour les différents moments de l'hiver. Le patron prévoit aussi une version tunique. Les manches sont de longueur 4/5, parce que j'aime bien le côté désuet des petites robes courtes dans lesquelles l'enfant a grandi un peu trop vite, très 1950's ! Encore une fois je n'ai pas résisté à l'appel du passepoil, mais il est comme toujours facultatif. La fantaisie technique de cette petite robe est dans son système de fermeture sur les épaules, invisible. Toujours pas besoin de faire des boutonnières... et le niveau de couture requis est moyen, tout à fait abordable  !

A demain pour la suite !

PS : les cahiers de Fifi Mandirac sont en vente sur son site et Aurélie prépare plein de nouveautés pour Albert et Henriette !

Edit : pour répondre à Maiamag : oui je suis d'accord, avec l'herbe, on ne voit pas bien les chaussures ! mais tous les shooting ont été fait avec elles, donc vous les reverrez mieux sur d'autres photos dans les prochains jours ! ; )