30 juillet 2011

carnet d'un voyage imaginaire

carnet d'un voyage imaginaire

 

karishma1

karishma2

karishma3

kenzo1

mary1

1,2 et 3 - Karishma Shahani. 4 - Kenzo. 5 - Mary Katrantzou

Il y en a qui ramènent des images de leurs voyages... moi je ramène des voyages à partir des photos glanées au fil des rencontres. Pour feuilleter l'incroyable carnet de styliste de Karishma Shahani (en plein écran c'est mieux!) rendez-vous ICI et LA.

Vous l'avez deviné, la nouvelle collection sera colorée. Pas tout à fait une inde galante ni une bohemian rapsody, mais colorée, ça oui!

Je vais prendre le temps de répondre à vos gentils messages sur le post précédent. Merci beaucoup...  merci d'être là !

Posté par ateliermmmm à 21:37 - Commentaires [27] - Permalien [#]


19 juillet 2011

hier, aujourd'hui.... deux mains

hier, aujourd'hui.... deux mains

 

piano_4_mainsbookpage_93

crédit photo Chriscraymer


Quand je suis à l'atelier, et spécialement quand je prépare une nouvelle collection, ma tête est ouverte. Mes regards glissent sur les choses avec ce bruissement des souvenirs toujours là, de l'instant présent sucré et gavé de couleurs, de l'avenir tendre et informe, dessiné au pastel. Il se peut alors qu'entre les lattes du plancher, si je viens à faire tomber une épingle, je me mette à jouer une nouvelle fois. Laisser mes doigts courir sur le clavier, comme hier.

C'était à la fin des cours un peu plus difficiles, comme une friandise. Mon professeur sortait le livre aux portées doubles, poussait mon tabouret, installait sa chaise près de moi. L'appréhension d'abord d'ouvrir cette page inconnue, de partager le clavier avec des mains si sages, de se sentir à l'étroit un peu. Et puis dès la première ligne le charme opérait. Si loin que je me souvienne, c'était la musique qui me portait. La sienne, la nôtre qui prenait corps peu à peu, à quatre mains. Le jeu était plein, débordant, un sautillement d'oiseau, une stature de chêne, une envolée de main à main, une danse, une étreinte. J'oubliais alors les gammes, les reproches, les corrections, les impatiences. Il n'y avait plus que cette joie de se laisser embrasser par la musique, la si miséricordieuse.

Enfant, rien comme la musique ne m'a appris l'effort, et comment un seul instant de joie sublime vaut le prix d'années laborieuses et d'humiliations. En y réfléchissant, je me dis qu'il n'y a pas plus belle école pour préparer à cette grande et exigeante aventure qu'est l'amour.

 

Voilà, c'était juste un petit mot pour vous dire que je suis là... je travaille. Merci pour tous vos gentils messages sur les posts précédents... Les inscriptions au concours continuent jusqu'au 15 septembre, et j'attends avec délice cet autre "quatre-mains" avec vous !

Posté par ateliermmmm à 21:51 - - Commentaires [27] - Permalien [#]