du grand changement

 

P1090421

 sur ma table de travail : un dessin de Papillonnage, un bébé pilea

 

Tout d'abord, je vous dis bonjour, je suis heureuse de vous retrouver ici !! Vous êtes sans doute rendu compte qu'il y avait quelques changements progressifs, tout doucement, ici et ailleurs... Pour ne rien vous cacher, C'est dimanche est en grande mutation. Il est difficile de parler de soi et d'avoir une activité régulière quand ça bouillonne autant à l'intérieur ! Depuis l'anniversaire de ses 5 ans, C'est dimanche est en mode "réflexion". Il a donc fallu 2 ans (et ce n'est pas fini) pour que les choses murissent et s'éclairent sur ce qu'il fallait faire, sur comment avancer. Nous avons été tous azimuts, pour mieux cerner la situation. Quand je regarde ce temps passé, je suis heureuse. Heureuse d'avoir osé, même si ça a été difficile au début, prendre le temps de me poser les bonnes questions pour envisager l'avenir.

Lorsque j'ai commencé l'aventure avec les patrons de couture, en 2008, je savais déjà que je voulais que ce soit un projet pour 5 ans. Je ne voulais pas m'engager à plus, par prudence et par choix. Je n'imaginais pas que cela allait si bien marcher, que ce serait une aventure incroyable, inoubliable... et tout cela grâce à vous... merci !!! Alors quand les 5 ans ont été écoulés... je me suis légitimement posé la question : "Ai-je le droit de tout arrêter, comme ça, par égard pour toutes ces personnes rencontrées, toutes ces couturières formidables?"

Ce n'était pas facile de donner une réponse, mais en même temps, je dirais que les circonstances m'ont aidée. Depuis trois ans environ, tout est allé très vite dans le monde de la couture, mais aussi dans l'évolution des réseaux sociaux et de leur place. En 2009, il n'y avait que les blogs... ça permettait de centraliser les intérêts. Il y avait encore une certaine fraîcheur, une naïveté. Aujourd'hui j'ai l'impression que ce sont les réseaux sociaux qui nous tiennent dans leur dépendance, plus que nous qui nous en servons - c'est un peu forcer le trait et un peu trop négatif comme formulation mais je crois que vous comprenez ce que je veux dire. En bref, je me suis rendue compte que j'avais besoin de plus de recul pour continuer à être créative, à être moi-même tout simplement. Sans chercher à savoir ce dont les gens avaient envie pour leur donner. Me détacher de tous les engouements, de toutes les modes, pour pouvoir donner vraiment quelque chose de personnel et de vraiment qualitatif "créativement parlant".

C'est ainsi que Mademoiselle Dimanche est née. Je suis repartie d'une page blanche, et je me suis demandée : "de quoi as-tu vraiment envie ?". Je me suis rendue compte que l'esprit d'enfance que j'avais toujours cherché à travers mes patrons de couture pour enfants, j'avais plus de mal à le trouver là, il me fallait un autre support. Les poupées - celles qui me suivent depuis longtemps savent combien je les aime - étaient le support idéal, à la fois très personnel et très ouvert sur des quantités de possibilités. J'avais besoin de m'amuser, tout simplement. 

Cela m'a pris une année environ pour la concevoir, elle et sa garde-robe. Si vous aviez pu voir la montagne de prototypes qui grandissait sur ma table de travail... ! c'était une année laborieuse mais joyeuse, que j'ai vraiment beaucoup aimée. Ce qui était difficile aussi, c'est de travailler sans rien vous montrer, pour garder la surprise finale. Je me sentais proche de vous, je pensais tout le temps à vous en travaillant, et en même temps j'avais peur de vous décevoir. En octobre 2014 enfin, tout était prêt, et vous avez fait un accueil phénoménal à la demoiselle... c'était vraiment incroyable. Encore une fois , je ne m'attendais pas à tant... merci!! J'ai vraiment compris à ce moment-là qu'il était IMPERATIF pour moi de travailler sur ce qui m'intéressait, de ne pas me forcer dans une direction qui ne m'inspirait plus. Que c'était aussi ça dont vous aviez besoin, que je sois vraiment authentique dans mes inspirations, dans mon travail. Je me dis que cette expérience personnelle peut servir à d'autres, alors je me permets d'insister : "si vous êtes un créatif, un "entrepreneur" au grand sens du terme, faites ce que vous avez envie de faire, c'est ça qui marchera. Ne vous obligez à rien, c'est contre-productif au regard du genre de personne que vous êtes".

Je sais pour l'avoir vécu que c'est difficile d'ouvrir les portes, de sauter dans l'inconnu, d'écouter la petite voix intérieure qui paraît si folle, si dingue, si "nous" qu'elle nous fait un peu peur. Les circonstances ont souvent tout pour nous décourager : le manque de confiance en soi, les impératifs financiers, la méconnaissance d'un nouvel univers et de ses codes... mais tenez bon. Je peux vous dire par expérience que les choix de ma vie qui m'ont demandé beaucoup de courage, je ne les ai jamais regrettés. Le plus dur, c'est de sauter dans le vide... pas de voler : )

Donc voilà... nous sommes à ce point précis. Ce blog va demeurer, ou plutôt il va reprendre un nouveau souffle à la rentrée. Il va y avoir des changements ici et sur la boutique, mais tout d'abord...

un grand déstockage de patrons à -50%

Nous allons changer notre façon de fonctionner, mais je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant, car tout cela se met progressivement en place en "off". J'ai besoin d'encore un peu de temps. Il y aura encore des patrons, bien sûr, mais parmi ceux qui sont déjà sortis, je peux juste vous dire que je ne les garderai pas tous... je choisirai ceux qui sont vraiment emblématiques de notre marque, ceux que j'aime, ceux sans lequels je ne peux pas envisager de continuer sans enlever quelque chose de l'identité de C'est dimanche.

Par ailleurs, nous travaillons -avec grande joie et excitation- sur de très chouettes projets, à moyen terme, et qui pour l'instant doivent rester secrets. Ce sont ces collaborations, ces personnes qui sont venues à nous avec l'envie de partager un peu de cette folie, qui nous ont permis de franchir le pas. J'ai hâte de vous en parler, bien sûr !!  mais chaque chose en son temps... pour l'instant, je vous donne rendez-vous d'ici quelques jours pour l'ouverture de cette grande vente à petits prix. Comme vous pouvez l'imaginer, si vous avez envie d'un patron c'est le moment où jamais... :) !

Je vous laisse, il faut que j'organise tout cela, et je vous dis à très vite pour ces soldes / destockage, n'hésitez pas à passer le mot autour de vous, quand il n'y en aura plus, il n'y en aura plus : ) (et j'ai retrouvé du stock de Chantilly pour celles qui l'attendent !).

 EDIT du SOIR : Cela a été beaucoup plus rapide que prévu à mettre en place... les soldes sont en ligne !!