réserves d'inspiration

 

P1010647 2 

P1010653 1

P1010655 1

000486

 

J'aime l'atelier et sa solitude. Il est de plus en plus rare que je sorte en ville pour humer l'air des tendances, haranguer les vitrines d'un oeil curieux et ouvert, arpenter les lieux de perdition des couturières. Mon coeur ne bat plus tout à fait la chamade en entrant dans un magasin de tissu... je dois me rendre à l'évidence. Mais comme dans tous les amours fidèles, j'ai trouvé un autre langage pour ce dialogue intime ; plus profond, plus vrai. C'est dans la vraie vie qu'il puise sa source, et dans la tête de l'enfant que j'étais, aussi. 

Cependant j'ai glané quelques petites choses lors de mes maigres sorties de ce mois de septembre. Triées sur le volet, car il ne faut pas s'éparpiller. Juste ce qu'il faut pour relancer la machine à rêves. D'abord le très beau petit recueil de photos de Lewis W. Hine chez Photo Poche (1); une magnifique osmose entre la vie, le corps et le vêtement, entre 1910 et 1940. Ensuite, un petit tour dans le rayon tricot pour acheter Le tricot en 300 points chez Marabout (2), car comme Faustine j'ai craqué pour les très jolis points qu'il met en scène (livre idéal pour les tricoteuses qui aiment créer leurs propres modèles). Vous en verrez très bientôt un aperçu pour le D13... ; un petit coupon (sous le livre) trouvé chez IE qui me met dans un état très doux... juste comme ça. Enfin, le supplément enfant au Vogue de septembre (3), sur Martine, dont je vous ai déjà parlé, et un agenda vintage irrésistible, l'Agenda de l'école, aux Editions Ouest France (3 et 4).

Voilà, en bon petit écureuil de septembre, j'ai fait mes provisions, l'hiver peut venir !